La Fifa a suspendu cinq personnes impliquées dans la bataille pour le contrôle de la Fédération nigériane de football, a annoncé l’organisation de gouvernance du football mondial mardi dans un communiqué. Le comité de discipline de la Fifa a «décidé d’étendre la suspension de 5 ans de toute activité liée au football» à Chris Giwa et quatre autres personnalités. Giwa, ancien propriétaire du Giwa FC dans la ville centrale de Jos, martèle depuis août 2014 qu’il est le président élu et légitime de la Fédération nigériane de football (NFF). Mais les résultats de cette élection contestée ont conduit la Fifa à menacer le Nigeria d’une exclusion de toute compétition internationale s’il n’organisait pas un nouveau scrutin. Cette nouvelle élection a désigné Amaju Pinnick à la tête de la Fédération mais Giwa s’est ensuite engagé dans une bataille juridique pour contester sa légitimité. En mai 2016, la NFF a exclu Giwa et ses soutiens pour avoir enfreint les règles de la Fifa en attaquant la Fédération devant une cour civile. La Confédération africaine de football (CAF) a confirmé la suspension prononcée par la Fifa, qui s’applique dans le monde entier.

Sport24