FIFA President Gianni Infantino attends a press conference during the FIFA Executive Football Summit in the Qatari capital Doha, on February 16, 2017. / AFP PHOTO / KARIM JAAFAR

Le président de la Fifa, Gianni Infantino, a assuré jeudi ne pas craindre des problèmes liés au hooliganisme lors du Mondial-2018 de football en Russie.

« Je ne m’inquiète pas pour des problèmes de violence en 2018, j’ai une totale confiance dans les autorités russes qui prennent le sujet très au sérieux », a déclaré Infantino à propos du hooliganisme à quelques journalistes en marge d’une réunion à Doha.

Infantino réagissait à la diffusion jeudi en Angleterre d’un documentaire télévisé dans lequel des hooligans russes menacent de s’en prendre aux supporteurs anglais qui se rendraient à la Coupe du Monde. Des affrontements entre supporters russes et anglais lors de l’Euro-2016 en France, avaient conduit à l’expulsion de plusieurs Russes. Le président de la Fifa a par ailleurs assuré ne pas réclamer la tête de Vitali Moutko, qui dirige le comité d’organisation du Mondial-2018, malgré la scandale du dopage institutionnalisé en Russie. A la question de savoir s’il avait demandé à Moutko de démissionner de la tête du comité d’organisation, le président de la Fifa a simplement répondu « non », sans faire d’autre commentaire.

Vice-Premier ministre et président de la fédération russe de football, Moutko, également ancien ministre des sports, fait face à des interrogations en raison du scandale qui a notamment éclaboussé l’athlétisme russe en 2016, même si Moutko décline toute responsabilité dans ce scandale. Moutko qui est également candidat à une place au Conseil de la Fifa lors d’un vote qui se déroulera en avril devra se soumettre à une procédure de vérification de son intégrité.

7sur7.be

PARTAGER