Le plus souvent, les êtres humains ont tendance à surestimer nos forces et c’est le cas d’un prêtre traditionnel du Ghana.

Ce féticheur (photo ci-dessus) a failli avoir une mort prématurée quand il a osé demander à quelqu’un d’ouvrir le feu sur lui car il voulait démontrer que les armes à feu ne peuvent rien contre sa personne.

 

Le féticheur du nom de Desmond alias Nana Tolofasito  a prétendu être plus puissant que n’importe quelle autre divinité. C’est ainsi qu’il  a fait appel à un individu afin que ce dernier lui tire dessus à balles réelles. Mais, le féticheur s’est rendu compte  plus tard qu’il avait grossièrement surestimé ses pouvoirs. Il a été conduit à l’Unité de soins intensifs de l’Hôpital Sunyani.

Vous pensez probablement que c’était une «mauvaise idée». Et oui, c’était vraiment une mauvaise idée!

Il semble que les dieux de Tolofasito n’étaient pas à mesure de le protéger, car la balle du pistolet a laissé un large trou sur son épaule.

Le féticheur au dreadlocks a été pris en photos pendant qu’il était assis sur un des lits de l’hôpital, avec un regard perplexe, sans surveillance, le corps recouvert de sang.

 

Il semble que la pratique de ces féticheurs (communément appelée juju man au Ghana) qui osent demander aux gens de tirer sur eux pour tester leur pouvoir mystique n’est pas prête à disparaître.

Afrikmag

PARTAGER