Le lieutenant-colonel des Douanes Djadji Bâ a récemment déposé les justificatifs de sa fortune. Celle-ci est estimée à un demi-milliard de francs CFA par la Crei, qui le poursuit pour enrichissement illicite présumé.

D’après nos informations, le douanier dispose de quatre villas à Dakar dont deux au Technopole. Il compte aussi un appartement à la Cité des Douanes et au moins quatre terrains dans la capitale. Il est propriétaire aussi d’une parcelle à Matam où il a été en poste durant sa carrière.

Dans ses comptes bancaires, les enquêteurs n’ont trouvé que 9 millions de francs CFA. Visiblement, Djadji Bâ préférait garder l’argent chez lui. C’est justement la disparition d’un montant de 150 millions, lors d’un cambriolage à son domicile, qui lui vaut ses démêlés avec la Crei.

Alerté par l’importance de la somme, le parquet spécial lui avait demandé de s’expliquer sur son origine. Le douanier avait avancé, nous dit-on, que cet argent est issu de la vente de sa villa au Cap des Biches. Vérification faite, il est apparu que le montant de la transaction en question était de 90 millions de francs CFA.

Aux dernières nouvelles, Djadji Bâ a accepté de transiger. Nos sources indiquent qu’il a fait des propositions dans ce sens à la Crei.

Libération

PARTAGER