Les enfants de 3-4 ans en manque de sommeil pourraient éprouver plus tard des difficultés à se concentrer, à contrôler leurs émotions et à apprendre. Une étude américaine du Massachusetts General Hospital for Children à Boston (Etats-Unis) souligne l’importance pour les enfants en bas âge d’adopter de bonnes habitudes de sommeil pour éviter des troubles cognitifs et comportementaux. Dans la revue Academic Pediatrics, le Dr Elsie Taveras, pédiatre au Massachusetts General Hospital for Children, explique avoir constaté que les enfants âgés de 3 à 4 ans qui dormaient peu présentaient un moins bon fonctionnement cognitif et mental à l’âge de 7 ans. La spécialiste a fait ce constat après avoir épluché les questionnaires remplis par les mamans de 1046 enfants sur leur routine de sommeil. Les « petits dormeurs » ont montré une « attention plus faible, une plus faible gestion émotionnelle, des fonctions exécutives générales plus réduites et des problèmes de comportement plus importants » comparés aux enfants « bons dormeurs ».

11 heures de sommeil par nuit

Cette observation confirme les précédents travaux qui ont associé un manque de sommeil à une plus faible plasticité cérébrale, c’est-à-dire, « une moins bonne capacité d’adaptation aux influences environnementales et aux expériences », précise le Dr Taveras, citée par CBS news.

Pour prévenir ces troubles, la pédiatre recommande aux parents de mettre en place la même routine chaque soir avant le coucher, par exemple « bain, lecture et lit » à des heures régulières. Quant à la quantité de sommeil idéale , l’experte conseille 11 heures par nuit aux enfants.

Topsante

PARTAGER