Tous les parents ont pu faire l’expérience d’un bébé ne se tenant pas encore debout et qui pourtant est déjà capable de jouer avec un smartphone ou une tablette éducative. De plus en plus tôt, les tout-petits sont exposés aux nouvelles technologies et ils affichent une réelle dextérité pour s’en servir. Mais est-ce vraiment bien pour eux ? Et comment les accompagner dans leurs découvertes virtuelles ?

Jeux et applications : le numérique à portée d’enfant

Tablette tactile : la grande gagnante

Le grand boom du numérique chez les plus jeunes a été lancé il y a quelques années, grâce aux tablettes. Et depuis, l’engouement pour ces objets connectés n’a pas faibli. Tellement ergonomiques et intuitifs, ces appareils high-tech sont munis d’écrans tactiles qui ont nettement simplifié l’utilisation par les plus jeunes enfants, notamment en les affranchissant de la souris. Du coup, il y a de plus en plus de nouveaux jeux pour tablettes qui s’adressent spécifiquement aux enfants. Les modèles de tablettes éducatives pour les kids se multiplient. Et même l’école s’y met. Régulièrement, des établissements scolaires s’équipent de tablettes ou de tableaux interactifs.

Le numérique : un danger pour les enfants ?

Mais le numérique ne fait pas toujours l’unanimité. Les spécialistes de la petite enfance se demandent quels sont les impacts de ces outils sur les plus jeunes. Est-ce qu’ils vont modifier le cerveau des enfants, leurs façons d’apprendre, leur intelligence ? Pas de certitudes aujourd’hui, mais le débat ne cesse d’inspirer les pros. Des études sont régulièrement réalisées. Certaines mettent en avant par exemple les conséquences négatives des écrans (télévisions, jeux vidéo et ordinateurs) sur le sommeil des 2-6 ans. Néanmoins, les objets numériques peuvent être bénéfiques pour les enfants à condition de les accompagner et de les aider à réguler leur consommation. Sans oublier de continuer à leur lire des livres et à leur proposer d’autres jouets et activités manuelles (pâte à modeler, peinture…).

Ordinateur, tablette, télé… Pour un usage raisonné des écrans

En France, l’Académie des sciences a publié un rapport et donne des conseils pour un bon usage des écrans chez les jeunes. Les experts qui ont piloté cette enquête, dont Jean-François Bach, biologiste et médecin, Olivier Houdé, professeur de psychologie, Pierre Léna, astrophysicien, et Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste, font des recommandations aux parents, pouvoirs publics, éditeurs et créateurs de jeux et programmes.

– Avant 3 ans, le tout-petit a besoin d’interagir avec son environnement en utilisant ses cinq sens, on évite donc l’exposition passive et prolongée aux écrans (télévision ou DVD). Côté tablettes, en revanche, l’avis est moins sévère. Avec l’accompagnement d’un adulte, elles peuvent être utiles au développement du bébé et sont un moyen d’apprentissage parmi les autres objets du monde réel (peluches, hochets…).

– A partir de 3 ans. Les outils numériques permettent d’éveiller les capacités d’attention visuelle sélective, de dénombrement, de catégorisation, et de préparer à la lecture. Mais c’est aussi le moment de l’initier à une pratique modérée et autorégulée de la télé, des tablettes, des jeux vidéo…

– Dès 4 ans. Les ordinateurs et consoles peuvent être un support occasionnel de jeu en famille, car à cet âge, jouer seul sur une console personnelle peut déjà devenir compulsif. De plus, la possession d’une console ou d’une tablette nécessite un contrôle rigoureux du temps d’usage.

– Dès 5-6 ans, associez votre enfant à la définition des règles d’utilisation de sa tablette ou de la tablette familiale, de l’ordi, de la télé… Par exemple, fixez avec lui, l’usage de la tablette : jeux, films, dessins animés… Et le temps autorisé. Pour info, un enfant à l’école primaire ne devrait pas dépasser les 40 à 45 minutes de temps d’écran au quotidien. Et ce temps comprend tous les écrans tactiles : ordinateur, console, tablette et télé. Quand on sait que les petits Français passent 3h30 par jour devant un écran, on comprend que le challenge est grand. Mais à vous de poser clairement les limites. Indispensable aussi sur l’ordi et la tablette : le contrôle parental pour gérer les contenus accessibles aux plus jeunes.

Applications, jeux : comment choisir les meilleurs ?

C’est bien aussi d’associer votre enfant au choix des jeux et applis que vous lui téléchargez. Même s’il a certainement envie de ceux du moment, vous pouvez l’accompagner pour en trouver d’autres, plus éducatifs. Pour vous aider, sachez qu’il y a des éditeurs numériques spécialisés comme les studios Pango, Chocolapps, Slim Cricket… Les éditions jeunesse de Gallimard ou d’Albin Michel proposent aussi des applis, en compléments de leurs livres pour enfants. Enfin, certains sites offrent des sélections pointues de jeux et d’applications pour les plus jeunes, par exemple, retrouvez la sélection d’applis pour enfants de Super-Julie, une ancienne maîtresse d’école passionnée par le numérique. De quoi profiter des nombreux atouts qu’offrent les jeux et applis pour les kids!

 

Parents.fr

PARTAGER