Selon le rapport 2016 de Land Matrix Africa, 270 mille 908 hectares de terres arables ont fait l’objet l’année dernière de 18 transactions. Cette superficie représente 3% des terres arables au Sénégal, selon l’étude qui indique que les investisseurs étrangers ont été les mieux servis.

Sur les 18 investisseurs répertoriés par Land Matrix Africa, 12 sont européens (Italie, France, Roumanie, Pays-Bas), asiatiques (Inde, Arabie Saoudite) ou africains (Nigeria et Cameroun). Les Français, avec 9 représentants, arrivent en plus grand nombre. La société italienne Nuove Iniziative industriali Srl, détient la plus grosse part des terres : 55 hectares. Les nationaux, note le rapport, ne contrôlent que 10,5% des surfaces cédées en 2016.

L’étude renseigne que les investisseurs étrangers s’activent dans les domaines des cultures vivrières et des agro-carburants et que la région de Louga est la plus prisée.

EnQuête