La demande de liberté provisoire introduite par les avocats de Serigne Assane Mbacké devant le juge d’instruction du tribunal de grande instance de Diourbel a été rejetée. Les avocats du marabout et petit-fils de Serigne Fallou avaient introduit cette demande le mercredi 17 juin passé.
Serigne Assane Mbacké est poursuivi pour avoir déclaré à travers la presse avoir donné l’ordre à des disciples mourides de mettre le feu dans les maisons et boulangerie de du député et vice-président à l’Assemblée Nationale, Moustapha Cissé Lô. Serigne Assane Mbacké a été placé sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Diourbel depuis mi-mars 2015.

PARTAGER