L’ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye  risque d’être renvoyé devant le tribunal correctionnel de Dakar pour jugement. Libération renseigne que son ex-épouse, Aminata Diack, s’est constituée partie civile dans la procédure pendante devant le Doyen des juges et dans laquelle il a été inculpé pour faux, usage de faux et tentative d’escroquerie.

Il est d’ailleurs sous contrôle judiciaire. Aminata Diack estime, en effet, avoir subi un lourd préjudice. En effet, dans la cadre de leur procédure de divorce, Abdoul Mbaye avait déposé un certificat de mariage constaté par Adama Thiam, à l’époque, officier de l’état-civil du centre secondaire de Principal en date du 31 de?cembre 1998. Selon ce document, Abdoul Mbaye et Aminata Diack étaient mariés sous le régime de la «séparation des biens» et de la monogamie. Seulement, le certificat de mariage déposé par Aminata Diack et qui date du 25 juillet 2014 contredit le document cité plus haut.

Ce certificat délivré par le même Adama Thiam sous le numéro 002/1982 constate que le mariage a été consenti sous le régime de la communaute? des biens après le mariage d’Abdoul Mbaye et Aminata Diack lorsque cette dernière était encore étudiante. Une plainte s’en était suivie et Abdoul Mbaye avait été inculpé et placé sous contrôle judiciaire. L’instruction suit son cours. Mais avec la constitution de partie civile de son ex-femme, Abdoul Mbaye risque gros, jusque dans ses finances.

PARTAGER