Mamadou Diop Decroix, leader de Aj/Pads applaudit des deux mains au lendemain de la démission du magistrat Ibrahima Deme du Conseil supérieur de la magistrature (CSM). Le substitut général de la cour d’appel, en décidant de rendre le tablier du fait du fonctionnement de la justice qu’il dénonce, démontre qu’il «n’est pas à la recherche de sinécures », soutient le membre de la coalition Mankoo, convaincu que « parmi les magistrats, il y en a qui sont honnêtes et indépendants ».

Dans les colonnes de L’As repris par seneweb, Mamadou Diop dit saluer «son courage, suite à ses révélations fracassantes ». « Il y aura des gens qui, la détermination chevillée au corps, opposeront à chaque fois que de besoin, leur niet afin de remettre les pendules à l’heure pour l’intérêt général des citoyens », relève-t-il.

PARTAGER