«Œil pour Œil, dent pour dent», c’est la promesse faite par les camardes de Cheikh Oumar Hann de Podor. Ce, pour répondre aux attaques contre le directeur du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud). En Assemblée générale, les apéristes de ladite localité ont voté une motion de soutien au maire de Ndioum.


 La coordination de l’Alliance pour la République (APR) de Podor apporte son soutien au directeur du COUD. Les camardes de Cheikh Oumar Hann ont promis de répondre désormais coup pour cou
«Je voudrais pour cette affaire dire que ce qui est visé en la personne de Cheikh Oumar Hann, c’est le président de la République, c’est l’APR. Ce qui est juste, c’est que le président de la République vient, en moins de trois (3) mois, de faire deux (2) descentes dans le département de Podor et de mettre en exergue cette volonté de développer cette contrée», a déclaré le conseiller départemental de Podor, en marge de cette Assemblée générale.
Selon Amadou Terra Sarr, «il y a des de mauvais augures qui agitent ce dossier». «On n’est ni juge, ni Procureur. Pourquoi on parle d’une affaire pendante devant la Justice ? Qui sait ce qu’il y a à l’intérieur, sauf des personnes  qui sont  de mauvaise foi et qui veulent  mettre des gens  dans des conditions difficiles devant leurs parents, leurs familles et leurs sympathisants ?», a-t-il fulminé.

Se prononçant sur l’affaire du COUD, la coordination s’est désolée du fait que «la remise au goût du jour du fameux rapport de l’OFNAC publié depuis le 24 mais 2016, coïncide étrangement avec l’arrestation du maire de Dakar pour détournement de fonds publics et autres délits dans le cadre de la gestion régie d’avance mise à sa disposition».

«La bataille médiatique menée contre la personne de Cheikh Oumar Hann est le fait de politiciens véreux, qui cherchent à étouffer l’affaire Khalifa Sall», a accusé le chargé de la communication de l’APR Podor.

Pressafrik
PARTAGER