Yaya Sow, maire de Ribot Escale
Accusé de trahir le parti présidentiel et de travailler pour le compte du Grand Parti de El Hadji Malick Gakou, Abdoulaye Ka, l’édile apériste de la Commune de Lour-Escale (Koungheul),  vient d’envoyer bouler les charges portées contre lui pour laver son honneur. Après avoir nié toute accointance avec la formation de l’ancien ministre du Commerce et de l’Artisanat, le mis en cause est d’avis que ces accusations sont ourdies par son collègue de maire Yaya Sow aux fins de le mettre en mal avec le président de la République Macky Sall.
« Depuis un certain temps, des personnes malveillantes et animées de mauvaise fois soutiennent, partout, que je suis du Grand Parti de El Hadji Malick Gakou et que je travaille à sa réussite dans le Bambouck. Rien n’est plus éloigné de la vérité que cela. Ce n’est que du vent ! C’est archi-faux ! Depuis que j’ai quitté l’AFP de Moustapha Niasse, je milite avec rigueur et engagement au sein de l’Alliance Pour la République. Ses propos sont télécommandés par un certain Yaya Sow, maire de la Commune de Ribot-Escale, dont le dessein est de me nuire. C’est lui le véritable perturbateur du parti présidentiel dans le département de Koungheul. Que la direction de l’APR le remette à sa place car, au lieu d’élargir, il sème le désordre dans les rangs », se dédouane-t-il.
Et M. Kâ de revenir sur le différend qui l’oppose à ce membre du CESE : « Aux élections locales de 2014, Yaya m’a déconsidéré. En tant que maire de Lour-Escale, je devais être le responsable du parti et son coordonnateur. Il avait choisi son coordonnateur, l’ancien PCR qui était du Pds, de manière unilatéralement. Ce que j’ai catégoriquement refusé. J’ai ainsi formé ma propre liste et, au terme du scrutin, j’ai largement remporté l’essentiel des voix. Ensuite, je regagne la mouvance présidentielle et continue à soutenir le Président Macky. Un comportement qui  lui a fait mal », s’explique-t-il. Aux finish, l’ « ami » de Yaya de réitérer son engagement dans le « Macky » : « Moi, je ne suis pas du genre  à  jouer du double jeu. Je suis 100% Macky Sall. J’ai même amené des responsables politiques qui étaient dans d’autres partis à l’APR. Comment puis-je travailler dans le Grand Parti sans figurer dans aucune de ces structures au niveau régional, départemental ou communal ? Simples inepties ! Que Yaya arrête de me faire un mauvais procès. Qu’il cesse d’user de son influence en-haut-lieu sinon, il risque de conduire toute la barque marron-beige vers le précipice».
M. Kâ se dit prêt à mouiller le maillot pour participer au triomphe du Président Sall aux prochaines Législatives et à la Présidentielle de 2019, ne serait-ce que pour lui être reconnaissant de ses réalisations accomplies dans sa localité de Lour-Escale.
PARTAGER