La 65ème Miss Univers a dû lutter pour obte­nir sa couronne. Dans une inter­view accor­dée au Pari­sien, Iris Mitte­naere a confié que ses rivales n’avaient pas toutes été très correc­tes…

Le 30 janvier dernier, Iris Mitte­naere a été sacrée Miss Univers à Manille aux Philip­pines. Une véri­table consé­cra­tion pour la Miss France sortante, d’au­tant plus que la France n’avait pas remporté ce titre depuis 1953 !

Iris Mitte­naere a eu tout d’abord du mal à croire à cette victoire qu’elle ne pensait vrai­ment pas pouvoir atteindre. « Je me disais que c’était impos­sible de gagner. […] Quand on a annoncé « France », j’ai failli tomber par terre. J’étais perdue », a-t-elle ainsi confié au Parisien.

Et pour­tant, Iris Mitte­naere a bien gagné ! Elle est deve­nue la 65ème Miss Univers en évinçant toutes ses terribles concur­ren­tes… et autant dire que la compé­ti­tion a été rude ! La nouvelle Miss Univers a raconté au Pari­sien comment ses adver­saires ont essayé de la faire couler avec des coups bas dignes d’un mauvais film. « Je me suis retrou­vée avec un chewing-gum collé sur ma chaise juste avant de m’as­seoir », a-t-elle ainsi révélé. Bonjour l’am­biance !

Iris Mitte­naere n’a toute­fois pas été la seule à être victime de sabo­tage. D’autres candi­dates ont malheu­reu­se­ment subi les assauts malveillants de certaines de leurs collègues. « Il y a des filles aussi qui ne trou­vaient plus certaines de leurs affaires. Volées ? Perdues ? », a-t-elle expliqué avant de conclure que la méchan­ceté ne paie géné­ra­le­ment jamais. « Tout le monde veut gagner. Et certaines filles pensent que la compé­ti­tion se joue aussi en dehors de la scène. Mais au final, les pestes ne l’emportent pas souvent », a-t-elle déclaré. Une bonne morale.

voici

PARTAGER