Gent Groen elderwoman Elke Decruynaere pictured during a press conference of green party Groen Gent and socialist part sp.a Gent to announce their political cartel for the upcoming municipal elections, Saturday 11 June 2016, in Gent. BELGA PHOTO JAMES ARTHUR GEKIERE

L’échevine de la Jeunesse de la ville de Gand Elke Decruynaere (Groen) a publié une vidéo sur Facebook dans laquelle des élèves gantois d’origine allochtone récitent des messages racistes.

« Macaques », « ils installent simplement leur califat ici », « des sacs poubelle sur pattes », « tous sur le premier avion », « une insulte pour l’évolution, « éliminons la vermine »: ce sont quelques-unes des nombreuses insultes racistes et xénophobes que l’on peut entendre ou lire sur les réseaux sociaux.

Dans le cadre de la Journée Internationale contre le racisme prévue mardi prochain, l’écologiste flamande a voulu sensibiliser le citoyen à la problématique du racisme et plus particulièrement à l’effet qu’il produit sur les enfants.

« Je m’inquiète de l’impact du racisme sur les enfants. Les enfants ne voient pas la différence de couleur, le racisme leur est instruit petit à petit par des comportements pareils », explique-t-elle à la chaîne flamande vtm.

La vidéo postée sur Facebook est devenue virale et a déjà été partagée quasi 5.000 fois. Elle compte déjà plus de 300.000 vues.

7sur7.be

PARTAGER