Dans le livre Hello, it’s me, Une vie d’Adele, Véronique Chalmet a enquêté sur la vie de la chanteuse et revient sur le métier qu’elle aurait aimé exercer.

Aujourd’hui, Adele est une artiste accomplie, aux textes romantiques et touchants, mais chanter n’a pas toujours été son premier choix. Dans Hello, it’s me, Une vie d’Adele, aux éditions Hors Collection, Véronique Chalmet revient sur le métier qu’Adele voulait exercer.

Après que son grand-père ait disparu, Adele était décidée à devenir médecin et plus précisément chirurgien cardiaque. « Je veux soigner le cœur des gens » avait-elle confié. Enthousiaste et déterminée de prime abord, la jeune chanteuse était même inscrite dans un collège qui dispensait des cours de biologie. Mais cet enthousiasme fût de courte durée dans sa vie puisqu’en pleine adolescence, elle se découvre un goût prononcé pour la fête et les garçons. « J’ai laissé tomber (la biologie), le cœur n’y était plus » a-t-elle ajouté.

« Tu es chirurgien car tu soignes le cœur des gens »

Mais à défaut de ne pas soigner physiquement le cœur des gens, elle les soigne en musique. Ayant abandonné ses études de médecine, elle revient rapidement à la musique. En 2008, Adele a fait écouter à sa maman Penny, une version non mixée de sa fameuse chanson Someone Like You, une chanson qui a beaucoup émue sa maman. Inscrite dans une école d’arts, la Chestnut Grove Academy, la chanteuse suit également des leçons de piano et guitare pour perfectionner son don pour la musique.

Bien qu’Adele ne soit pas une élève très assidue – préférant sécher les cours pour griller quelques cigarettes -, elle a rendu sa mère inquiète quant à son avenir. Fort heureusement, sa voix et ses textes ont fait le travail ! Pour preuve, elle a déjà vendu plus de 65 millions d’albums à ce jour.

Closer

PARTAGER