Le journal parodique avait inventé de toutes pièces une promesse électorale de Marine Le Pen: construire un mur entre la France et l’Algérie… et financé par Alger.

« Marine Le Pen propose d’entourer la France d’un mur payé par l’Algérie », titrait ce mardi le journal parodique français. Si de nombreux sites d’information et même quelques personnalités politiques tombaient encore dans le panneau à ses débuts, la posture désormais établie du Gorafi dans le paysage sarcastique ne laisse plus souvent la place aux malentendus.

À la Une du journal
Cela n’a pas empêché le journal algérien El Hayat de prendre l’annonce très au sérieux et d’afficher la présidente du Front national en Une de son quotidien ce mardi, citation à l’appui: « Je vais construire un mur entre nous et l’Algérie, et l’Algérie le financera », relate l’édition Mahgreb du Huffington Post.

Lecteurs amusés
Le rédacteur ignorait, de toute évidence, la nature réelle de sa source… qu’il s’autorise à mentionner au coeur de l’article. Les lecteurs, quant à eux bien informés, n’ont d’ailleurs pas manqué lui faire remarquer son erreur de jugement.

Extrapolation
L’article parodique s’inspire évidemment de déclarations authentiques pour extrapoler d’éventuelles mesures radicales. La candidate frontiste avait en effet évoqué l’hypothèse d’une interdiction de séjour aux voyageurs musulmans pour renforcer la sécurité nationale. Une initiative calquée sur le « décret migratoire » cher à Donald Trump.

PARTAGER