Tous les passagers et membres d’équipage de l’avion de ligne qui a pris feu à l’atterrissage lundi à l’aéroport de la ville de Wau, dans le nord-ouest du Soudan du Sud, ont survécu à l’accident.

L’accident a fait 37 blessés, dont un seul restait hospitalisé mardi, mais aucun mort, a indiqué à l’AFP le ministre de l’Information de l’Etat de Wau, Bona Gaudensio. Toutes les personnes à bord de l’avion « sont indemnes, personne n’est mort », a-t-il déclaré.

« Nous n’avons reçu aucun mort. Et on nous a aussi dit que personne n’était mort », a confirmé à l’AFP le docteur Edmond Sebit, de l’hôpital de Wau. La plupart des passagers ont subi des « blessures légères », causées par le choc à l’atterrissage, a-t-il précisé.

Les circonstances exactes de l’accident de l’avion de la compagnie sud-soudanaise South Supreme Airlines ne sont pas encore clairement établies.

« L’avion a heurté un véhicule des pompiers et c’est comme ça qu’il a pris feu. Un camion », a expliqué M. Gaudensio, en suggérant qu’il pourrait aussi y avoir eu un « problème technique ».

« Il y a eu une négligence », a-t-il ajouté. Des experts devaient, selon lui, arriver mardi en provenance de la capitale Juba pour établir les causes de l’accident.

« Ce qui s’est passé, c’est qu’en atterrissant, l’avion a heurté un camion des pompiers stationné à l’aéroport en cas d’urgence », a confirmé à l’AFP Pascal Ladu, responsable média de la Croix-Rouge pour le Soudan du Sud.

« C’est après ça qu’il a pris feu et s’est mis à brûler, et les passagers ont ensuite rapidement commencé à s’enfuir », a-t-il ajouté.

Les difficiles conditions météorologiques auraient aussi contribué à l’accident. « La visibilité n’était pas bonne (…) Je pense que le pilote ne voyait pas bien la piste », avait indiqué lundi à l’AFP Paul Charles, un ingénieur de l’aéroport.

Des informations contradictoires ont circulé sur le nombre de personnes à bord de l’avion, qui effectuait la liaison entre Juba et Wau.

Selon Gabriel Ngang, le directeur de South Supreme Airlines, il y avait « 40 passagers et cinq membres d’équipage ». Mais d’après M. Gaudensio, il y avait 49 personnes à bord, dont 44 passagers.

Des images vidéo obtenues par l’AFP montraient des pompiers aux prises lundi avec un violent incendie dans l’avion, d’où s’échappait une épaisse fumée noire. La carlingue était très largement détruite, seul l’aileron de queue, portant le logo de South Supreme Airlines, paraissant intact.

Wau est une capitale régionale dotée d’un aéroport animé, utilisé par les Nations unies et des ONG, mais aussi par des avions commerciaux et privés. Plusieurs carcasses d’avions accidentés y sont visibles, posées sur l’herbe en bord de piste.

Voa avec Afp

PARTAGER