La nouvelle équipe gouvernementale du nouveau Président du Ghana alimente les discussions. Pour la première fois, ce pays de l’Afrique de l’Ouest a mis en place, une équipe gouvernementale de 110 membres.

Avec 110 ministres, le gouvernement actuel est le plus fourni de l’histoire du Ghana depuis son indépendance. En Afrique, le champion toute catégorie était jusque-là la Guinée équatoriale.

Après avoir écouté les critiques des uns et des autres, Nana Akufo-Addo a donné les raisons de la formation d’un gouvernement avec un effectif jugé pléthorique, par l’opposition ghanéenne.

« Je ne crois pas que mon gouvernement de la quatrième République ait un grand nombre compte tenu des nombreux défis. Nous avons besoin d’hommes et de femmes capables de servir l’intérêt de la nation et de travailler pour la croissance de l’économie », clarifie le président Addo estimant qu’il est nécessaire pour l’exécution efficace des grands défis nationaux. Et le président de préciser  » si je réussis, vous découvrirez bientôt que j’avais raison ».

L’autre argument avancé par Nana Akufo Addo, est que son pays le Ghana est confronté à de sérieux problèmes. Entre autres problèmes, le président explique le déclin du secteur agricole, le faible taux de croissance, les questions de corruption et les fuites de revenu.

Il faut signaler que l’ajout des 54 ministres avec leurs adjoints, a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Ce qui a porté l’équipe gouvernementale à 110 membres

Selon les médias ghanéens, «  la taille de la nouvelle équipe gouvernementale est comparée par les citoyens ghanéens à la taille d’un éléphant ». Des experts en gouvernance et des analystes politiques ont demandé au président de réduire la taille de ce « gouvernement éléphant » qui va grever les maigres ressources du pays.

L’économie du Ghana souffre de la dette qui est de 30 milliards de dollars.

Afrikmag

PARTAGER