Le fait n’est pas nouveau mais dernièrement il est devenu assez fréquent pour être souligné. En effet, écrire est devenu un moyen pour certaines personnalités politiques ou simplement des fonctionnaires de dire le fond de leur pensée, faire des révélations, lister tout ce qui ne marche pas et donner leur point de vue. Pour peu, on dirait que le chef de l’Etat et son régime sont devenus des muses. Ainsi, c’est Abdoul Mbaye qui a ouvert le bal en publiant « Servir », un livre dans lequel il revient sur son passage à la Primature mais surtout sur le bilan des 17 mois passés à servir le peuple sénégalais. Quelques mois après lui, c’est le Colonel Abdoulaye Aziz Ndao, qui se signalait en écrivant « Pour l’honneur de la gendarmerie sénégalaise » décliné en deux tomes. Ce dernier a touché du doigt une problématique à la fois délicate et complexe : la corruption au sein de la gendarmerie. Des vérités qui lui ont valu une arrestation et une mise à pied.

Dernièrement, il est fait état de la sortie prochaine d’un brûlot que l’ancien inspecteur des impôts et domaines compte sortir. On y promet des révélations fracassantes contre Macky Sall et son régime. Mais ce n’est pas tout, l’on renseigne que le leader du Fsd/Bj compte également un sortir un livre qui ne va pas du tout plaire au pouvoir. Plutôt donc que de se cantonner aux plateaux télé, aux interviews avec la presse, etc, la mode est maintenant à l’écriture. C’est malheureux, mais vu comment celles du Colonel Ndao ont été prises, l’on craint fort que des révélations trop accablantes ne pousse encore le régime à sortir le bâton contre les audacieux qui oseraient divulguer des « secrets d’Etat ». Ce, surtout si l’on sait qu’Oumane Sonko a déjà été radié pour cette raison et que sa réintégration dans la fonction publique est envisagée.

PARTAGER