Les nerfs sont devenus très tendus au niveau de l’Alliance  pour la République (Apr). Pour un rien, des responsables du parti de Macky Sall se crêpent les chignons comme à la borne fontaine. L’analyste politique Momar Diongue qui décrypte cette situation indique que cela est du au fait que le Président Sall promeut ceux qui s’illustrent sur le terrain politique au détriment  des compétents.  « Quand on a l’impression que le maintien ou la promotion à tel ou tel poste de responsabilité de l’Apr est fonction non pas de leur performance managériale, mais de leur activisme politique cela conduit à cela et malheureusement, c’est ce à quoi on assiste », s’est désolé le politologue. « Nous avons un Président de la République qui est chef de parti, qui a souvent une posture partisane, qui demande à ce que ces responsables de son parti qui, quels que soient les postes de responsabilité qu’ils occupent,  d’être très actifs sur le terrain politique », a-t-il expliqué.

Pour lui, il y’a eu en 2012 un changement d’homme mais pas un changement de système, « et ce qui s’est passé traduit vraiment l’échec de deux promesses que le Président Macky Sall a eu à formuler à plusieurs reprises quand il était question d’aller à la conquête des suffrages des sénégalais à savoir la primauté de la patrie sur le parti et la rupture dans une certaine pratique de politique politicienne », a-t-il rappelé.

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

  1. SUR LA SITUATION POLITIQUE A KAOLACK
    Même si la coalition BBY a gagné les récentes élections , il convient de savoir que les prochaines batailles seront épiques avec beaucoup d’incertitudes. Kaolack sera une ville âprement convoités par de fortes personnalités que les responsables de l’APR pris individuellement ne sauraient contrer.
    Les élections sont comme l’arithmétique ou 1+1 = 2 . C’est pourquoi les observateurs ne comprennent pas la sorties à la limite dirigée contre Macky de Mariama Sarr.
    Mimi ne se cherche pas . C’est une vieille militante de 35 ans qui peut élargir la base affective du Président Macky dans toutes les régions du Sénégal et je crois bien qu’elle est entrain de le faire.
    Mariam est relativement novice et construit une carrière. On peut comprendre sa réaction qui est le reflet de la peur.
    Il faut qu’elle comprenne cependant que Mimi ne peut être une concurrente . Elle a une dimension qu’elle me au service du Président .
    Si elle choisit sa ville Kaolack c’est à son honneur et au profit de la ville .
    Sa mission n’est pas de faire de l’animation avec les militants de l’APR mais d’élargir la base affective de Macky au niveau des kaolackois qui ne sont pas membres de l’APR
    Il faut que Mariama revienne à la raison si elle veut aider Kaolack . La ville prime sur son intérêt personnel.
    Il appartient cependant à Mimi , compte tenu de son leadership , de prendre les initiatives pour tempérer les esprits.
    Elle n’ a pas cependant un combat à mener. C’est Kaolack qui doit l’accompagner pour l’intérêt de la région

Comments are closed.