????????????????????????????????????

L’altercation entre un douanier et des jeunes orpailleurs de Bokholi, dans la commune de Khossanto, région de Kédougou, qui s’est soldée par la mort du jeune Yamadou Sagna, commence à dégénérer. Hier, des émeutes ont éclaté dans la ville. Des jeunes ont pris d’assaut la douane et la gendarmerie de Saraya pour exprimer leur colère.

Les assurances des autorités, qui ont promis que « toutes les dispositions nécessaires » seront prises pour que justice soit rendue, ne semblent pas calmer leurs ardeurs. Pourtant, les deux douaniers mis en cause dans cette affaire, en service à la brigade des douanes de Saraya, ont été arrêtés pour les besoins de l’enquête. Mais, suite aux actes de violence et de vandalisme qui ont été perpétrés, l’on annonce que le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo, a été dépêché sur place, hier, pour décanter la situation.

Il faut dire qu’en plus des bavures policières, celles de la gendarmerie, des sapeurs-pompiers, si la douane veut s’y mettre, cela risque de créer un précédent dangereux. En effet, le nombre de jeunes qui ont trouvé la mort dans les commissariats, dans les prisons, dans les postes de gendarmerie, sur le terrain d’affrontement ne se comptent plus. Sans oublier l’affaire Chérif Ndao du nom de ce jeune qui est mort, au camp militaire de Thiès, des suites d’un bizutage qui a mal tourné. Avec tous les dossiers chauds parmi lesquels la panne de l’appareil de radiothérapie, que doit gérer le gouvernement, un autre foyer de tension serait de trop.