C’est une révélation de taille, qui en dit long sur la gestion de la Caisse d’avance de la Ville de Dakar reprochée à Khalifa Sall.

En effet, à en croire le journal Les Echos, les avocats du maire de Dakar sont très préoccupés par l’attitude et la posture adoptées par leur client.

A l’origine, sur 27 questions posées par les enquêteurs, Khalifa Sall, presque «aphone», n’a répondu qu’à 7 qui sont d’ordre général. Le reste, le Maire de Dakar a passé l’éponge.

Pourquoi n’a-t-il pas voulu entrer dans les détails ? C’est la question que se posent ses conseillers. Cependant, en tout état de cause, auditionné au fond, ce vendredi, le maire de Dakar trouve là une occasion en or de laver son honneur et de montrer qu’il est blanc comme neige.

A contrario, c’est son avenir politique qui sera sonné. Pour autant, le tribunal sera envahi par ses sympathisants.

Actusen.com

PARTAGER