Les conséquences de la panne de l’appareil de radiothérapie ne sont pas à imputer au régime de Macky Sall. La faute incombe à celui d’Abdoulaye Wade. C’est l’affirmation de l’ancien directeur général de la Lonase Baïla Wane.

Conseiller technique au ministère de la Santé sous Abdou Diouf, ce dernier était chargé en 1998 de superviser le changement de quelques pièces de la machine en question. Relooké, l’appareil pouvait tenir dix ans de plus. Il devait donc être changé, selon Baïla Wane, en 2008. Ce qui ne fut pas fait.

L’ancien directeur de la Lonase précise : «On colle cette panne au gouvernement de Macky Sall, mais c’est le gouvernement d’Abdoulaye Wade et son Premier ministre, parce que, même s’ils n’ont pas remplacé la machine à temps, dans la passation de service, le Premier ministre d’alors, Souleymane Ndéné Ndiaye, aurait dû transmettre cela au Premier ministre entrant c’est-à-dire Abdoul Mbaye en insistant sur l’urgence.»

Baïla Wane de marteler : «Je ne voudrais pas que l’on dise que le gouvernement n’a pas été trop actif par rapport à la prévention, encore faudrait-il qu’il soit informé à temps, parce qu’il ne connaît pas tout ce qui se passe dans les hôpitaux. C’est la faute à l’ancien gouvernement.»

Macky Sall a donc attendu 5 ans avant d’apprendre, par la clameur médiatique, que l’appareil de radiothérapie de l’hôpital Aristide Le Dantec, un des plus grands établissements de santé du pays, est en panne.

L’Observateur

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

  1. Apres avoir reconnu certaines informations évoquées par monsieur Wane, il faut également reconnaître que depuis 2012 c est le régime de monsieur Macky Sall qui gère lé Sénégal. Le ministre de la santé du président avait suffisamment le temps d être De averti par son directeur des infrastructures, des équipements et de la maintenance pour lui permettre de prendre le devant; sinon ce directeur à quoi il sert?
    Ainsi donc, depuis 2009 jusqu’ à nos jours tous ces directeurs qui se sont succédés au niveau de cette direction des infrastructures, des équipements et de la maintenance doivent être sévèrement sanctionnés en particulier ceux qui sont à ce poste depuis 2012.Ce problème n est pas une petite affaire. Ainsi donc vous voyer mon cher Wane q aucun des deux régimes n’est épargné. Par contre, on peut reconnaître qu’avec le régime de Macky Sall le budget du B.C.I. du ministère de la santé a sensiblement augmenté. Mais comment et ou sont passés tous ces crédits destinés à cette direction des infrastructures, des équipements et de la maintenance?

Comments are closed.