Facebook rétablit la photo de la petite Vietnamienne brûlée au napalm

Facebook a cédé, samedi, sur la publication d’un cliché de la guerre du Vietnam que le réseau social avait supprimé pour cause de nudité. L’affaire avait provoqué un tollé en Norvège, dont la Première ministre avait posté la photo censurée.

Après avoir censuré une photo sur la guerre du Vietnam et provoqué une polémique en Norvège,Facebook a été contraint de faire marche arrière, samedi 10 septembre, en rétablissant le cliché supprimé deux semaines auparavant.

Fin août, le réseau social avait effacé une publication de l’écrivain Tom Egeland relayée par plusieurs internautes, dont la Première ministre norvégienne, Erna Solberg, eux aussi censurés.

En cause, ses personnes avaient toutes publié la photo d’une petite fille brûlée au napalm, une image emblématique de la guerre du Vietnam, prise le 8 juin 1972 à Trang Bang, dans le sud-est du pays. Sur ce cliché, une enfant de 9 ans court nue après avoir été grièvement brûlée dans un bombardement au napalm. À l’époque, l’agence de presse, qui avait publié l’image, avait levé ses règles sur la nudité des enfants pour que ce témoignage choc des violences faites aux civils soit diffusé.

Facebook, qui compte 1,7 milliard d’utilisateurs, bannit la nudité sauf exceptions rares. Face à la pression, l’entreprise américaine a décidé de rétablir le cliché.