Suarez pouvait signer, mais Benzema est resté…

0
124

Avec la MSN, la BBC est le trio offensif le plus prolifique d’Europe depuis quelques années. Pourtant, rien de tout cela n’aurait pu arriver si, en 2014, Carlo Ancelotti n’avait pas préféré garder Karim Benzema au Real Madrid alors que l’opportunité Luis Suarez était bien réelle.

Karim Benzema s’est illustré samedi, lors de la précieuse victoire (1-2) du Real Madrid sur la pelouse de l’Athletic Bilbao dans le cadre de la 28e journée de Liga. L’attaquant français a signé un but décisif qui a forcément fait plaisir à des socios qui n’hésitent pas à conspuer et siffler le principal intéressé depuis son arrivée au club à l’été 2009. On reproche souvent à l’ancien Lyonnais un manque d’efficacité, lui qui souffre notamment de la comparaison avec les statistiques affolantes de Cristiano Ronaldo.

De fait, depuis plusieurs années, KB9 est régulièrement annoncé sur le départ de la Maison Blanche, et ce devrait encore être le cas l’été prochain. Mais, c’est un secret de Polichinelle, le Tricolore bénéficie d’un soutien de poids en interne en la personne de CR7, qui aime profiter des déplacements et des passes décisives de son acolyte pour continuer d’affoler son compteur buts.

Pour preuve en 2014, rapporte Marca. Durant cette intersaison, au sortir de la Decima, jamais Benzema n’était apparu plus proche de la sortie. L’intéressé était vraisemblablement poussé dehors afin de faciliter la venue de… Luis Suarez. Pourtant, Carlo Ancelotti, alors en poste sur le banc de touche des Merengues, avait finalement refusé de laisser partir le numéro 9, qui présentait selon lui le profil idéal pour mettre Cristiano Ronaldo en valeur. Depuis, l’Uruguayen a écrit une autre histoire, celle du Barça avec Neymar et Lionel Messi, alors que la MSN a continué sa route, et notamment remporté une 11e édition de la Ligue des champions.

Football

Laisser un commentaire