PSG : tactique, duels, Cavani, prière… Les clés face au Barça !

A l’approche du huitième de finale aller de Ligue des Champions face au FC Barcelone, les joueurs du Paris Saint-Germain et leur entraîneur Unai Emery annoncent la couleur pour cette rencontre. Les Parisiens s’attendent à une partie intense.
Le Paris Saint-Germain a rendez-vous avec le FC Barcelone ce mardi (20h45) pour disputer son match le plus important depuis le début de la saison. Pour ce 8e de finale aller de Ligue des Champions à domicile, au Parc des Princes, les Parisiens n’ont évidemment pas le droit à l’erreur face à l’ogre catalan. Mais le club de la capitale a très bien préparé cette rencontre à entendre les différents discours. Dimanche, Thiago Motta estimait que l’important sera de bien défendre face aux Barcelonais et de jouer les contres à fond (voir ici). Une vision partagée par son compatriote Marco Verratti, prêt à s’inspirer de l’Atletico Madrid. «L’Atletico Madrid, quand ils jouent contre Barcelone, ils jouent très bien. Ils jouent tout serré, ils ne cherchent pas à avoir beaucoup d’espaces. On doit faire comme eux» , a lancé l’Italien dans des propos rapportés par L’Equipe. Pour Emery, la tactique ne sera pas la clé «Ils jouent très bien au ballon mais parfois, ils laissent des espaces derrière. Je pense qu’aller vite vers l’avant, c’est la meilleure manière de les jouer» , ajoute le petit milieu de terrain. Les Parisiens sont-ils donc prêts à abandonner leur jeu de possession ? Devant la presse, Unai Emery n’a pas voulu trop en dire. «Nous avons analysé Barcelone sur plusieurs matchs, pas uniquement ceux contre l’Atletico. Mais il faut aussi penser à nos caractéristiques. J’ai confiance en mon équipe» , a-t-il indiqué. Et pour le coach parisien, la clé pricipale de la rencontre ne sera pas la tactique employée. «L’important sera avant tout de gagner les duels. Si on ne fait pas ça, la tactique mise en place ne servira à rien» , a-t-il assuré. «Mes joueurs ont le niveau. Ils veulent et peuvent grandir avec ce duel» , a poursuivi l’Espagnol. On peut donc s’attendre à un match avec une grosse intensité sur la pelouse du Parc des Princes. Cavani ne veut de l’étiquette de sauveur Le Paris SG pourra également compter sur la grande forme de son buteur Edinson Cavani, auteur de 33 buts en 31 matchs cette saison. Mais l’Uruguayen refuse d’endosser l’étiquette du sauveur. «Je fais partie d’une équipe. Je ne pense pas à faire plus ou moins pour être le sauveur. Ce n’est pas un joueur qui résoudra les problèmes. Moi, je suis un coéquipier» , a indiqué «El Matador» en conférence de presse. «Moi, je donnerai mon maximum pour que l’équipe s’impose. Et si on s’impose, on s’imposera collectivement. Ce ne sera pas la victoire de Cavani, ni celle de Verratti ou de Thiago Silva. Ce sera la victoire de tous» , a ajouté l’ancien joueur de Naples, qui se compare à son compatriote et adversaire Luis Suarez. «On est deux attaquants différents, avec des caractéristiques différentes. Il joue beaucoup avec le corps. Moi, je bouge un peu moins, je ne suis pas aussi physique.» T. Silva s’en remet à la prière Avec Suarez, Lionel Messi et Neymar, le Barça a les armes offensives pour faire trembler n’importe quel adversaire. D’ailleurs, Thiago Silva espère une aide divine face à la «MSN». «C’est quasiment impossible de les arrêter. Il va falloir être concentré au maximum, les empêcher tant que possible d’avoir le ballon et prier Dieu» , a lancé le défenseur central brésilien dans les colonnes de Mundo Deportivo. Le Dieu du football entendra-t-il les prières des Parisiens ? Réponse au coup de sifflet final.
Maxifoot.fr
Partager

Laisser un commentaire