PSG : Al-Khelaifi a mis en colère la police

0
18

Le dimanche 29 janvier dernier, à l’occasion de la réception de l’AS Monaco au Parc des Princes, les dirigeants du Paris Saint-Germain ont décidé de manière unilatérale de laisser entrer dans le stade des membres du Collectifs Ultras Paris qui jusqu’à cette date ne pouvaient pas le faire. Il est vrai que le CUP avait été clair avec le PSG, pour ce match c’était tout le monde ou personne. Car du côté des Ultras du Paris Saint-Germain, on s’agace de voir que c’est au bon vouloir des autorités que les supporters sont autorisés, ou pas, à assister aux matchs du club de la capitale. Et bien évidemment, on pense Romain Mabille, le président du Collectif Ultras Paris, qui ne pouvait pas entrer au Parc des Princes…jusqu’à ce soir-là contre Monaco.

Mais le PSG a finalement fait savoir au CUP que tout le monde pourrait assister à la rencontre face à Monaco. Et ce choix a fait hurler la Préfecture de Police, qui est l’interlocuteur du Paris Saint-Germain dans ce dossier, laquelle a immédiatement adressé un courrier musclé au directeur général délégué du PSG, Jean-Claude Blanc. « Vous évoquez désormais la probabilité de faire entrer M. Mabille et tous les ex-supporters violents en tribune Auteuil (…) Je considère à titre personnel que cela mettrait également fin au climat de confiance et de responsabilité qui a prévalu jusqu’à présent dans nos échanges. En tout état de cause, la préfecture de police ne pourra pas cautionner cette mise devant le fait accompli », a prévenu, visiblement très mécontent le Préfet de Police, dans une missive que s’est procurée L’Equipe. Reste à savoir si cela débouchera sur de nouvelles mesures ou si les choses se calmeront rapidement.

 foot01