Y’en a marre des interdictions de marche !

Les organisations de défense des droits humains et celles de la société civile en ont marre des interdictions de marche, qui deviennent monnaie courante au Sénégal. Dernier épisode : le préfet n’a pas autorisé leur marche prévue pour dénoncer la situation dans les prisons du Sénégal. Cette décision a suscité leur courroux au point qu’elles comptent saisir la Cour de justice de la Cedeao, histoire de se faire entendre