Wade a tué le Sénégal…Il est le seul président qui offre à l’Afrique sans rien recevoir

Abdoulaye Wade, l’ancien président du Sénégal vient de faire subir au Sénégal une humiliation. Sa démocratie trop poussée, son africanisme trop avancé et son optimisme béat ont fait perdre au Sénégal, un acquis précieux, la présidence de la Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).
Depuis sa création en 1994, le Sénégal a souvent occupé la présidence de la Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), étant donné que le siège de ladite structure, cheville ouvrière de l’UEMOA, se trouve à Ouagadougou.
«Le Sénégal étant la deuxième puissance économique de la zone UEMOA après la Côte d’Ivoire, il fallait respecter la hiérarchie. C’est ainsi que le poste de Gouverneur de la BCEAO revient toujours à un Ivoirien même si le siège est à Dakar. Le poste de Directeur de la BOAD est réservé au Bénin avec comme siège à Lomé (Togo). Avec les manigances de l’ancien président Abdoulaye Wade, notre pays perd ainsi un privilège alors qu’il est la deuxième puissance économique de l’UEMOA. Et quelles que soient les situations de guerre ou de marasme économique, la Côte d’Ivoire ne perdra jamais la gouvernance de la BCEAO. Mais diantre pourquoi Wade a-t-il accepté de vouloir faire de la commission de l’UEMOA une présidente tournante ? Une bêtise tout simplement…
Le Sénégal est victime du péché originel de Me Wade…
Penda Sow pour xibaaru.com

5 Comments

  1. WADE EST UN PANAFRICANISTE HORS PAIRE DOUBLE D UN DEMOCRATE CONVAINCU.IL DEPASSE TJRS D UNE LONGUEUR SES ALTER EGO.L IMMUABILITE D UN POSTE SANS TENIR COMPTE DE LA COMPETANCE ET DE L ESPRIT DEMOCRATIQUE EST ARCHAIQUE.MAIS REPORTE AU SENEGAL ON CONSTATE L ELEGANCE AVEC LAQUELLE IL A TRAITE SENGHOR ET ABDOU DIOUF AVEC LEURS FAMILLES CE QUI CONTRASTE AUJOURD HUI AVEC L INGRATITUDE DE MAKYAVELIQUE BRUTUS JUDAS SALE VIS A VIS DE WADE ET DE SA FAMILLE

  2. Travaillais laisser Wade Se reposer toujours quand vous perde ses Wade il n’ai plus au commande incable que vous êtes (apres prison rebeusse)apr

  3. Macky joue et perd et la faute revient à Wade! On aurait voulu entendre Haguibou SOUMARE himself, à qui Wade a tout donné dont ce prestigieux poste, pour voir s’il sera atteint par la même INGRATITUDE que l’on note dans le MACKYLAND!

  4. Cessez les pretextes faciles. L’Etat, c’est la continuite. Le regime de Macky savait bien qu’il y avait ce principe de rotation, somme toute expression de la democratie institutionnelle. Au lieu de quoi, succombant aux lobbyistes sans foi ni loi qui sont a Lome, de petits fonctionnaires internationaux au service de tous les pouvoirs, grands laches devant l’Eternel, et partisans d’un regne sans fin, il a accepte de representer la candidature de ce Hadjibou, veritable hibou lugubre, sans bilan ni reflet. Et voila c’est la deculottee. Au lieu d’admettre que c’est Macky qui porte la responsabilite de ce revers, on cherche le bouc emissaire Wade pour lui faire porter le chapeau. Non, c’est un grand echec diplomatique. De Macky et de son entourage. Qui n’en n’est pas a une premiere. Son echec au Burkina Faso resonne encore. Et ses aventures Saoudo-yemenite ou les bases militaires octroyees aux Ricains ou les deals militaires souterrains avec la France montrent qu’il est un danger pour le pays, dont il a deja hypotheque les fondements economiques en en donnant les leviers aux neo-colons francais, genre Bollore, Breton, Borloo et co. Vivement l’alternance de cette mediocre et vendue alternance. Echec et Macky quoi !
    NB: Hadjibou Soumare doit aussi venir nous dire comment il s’est retrouve a Dubai, au bureau de Keba Keinde, comme employe, apres avoir perdu son poste de Premier Ministre. Dealer? Soutenir un tel type, c’est deja manquer d’ambition et de rigueur ! Bien fait que son pouvoirisme se soit retourne contre lui, a travers cette salee defaite. Quand a Macky moy lolou quoi, c’est un petit poucet dans la cour des grands qui ne comprend rien a ce qui se discute. Le Senegal est foutu, entre des mains aussi incertaines…

  5. Encore les faussetés de la presse des 100. Toujours la même mauvaise manie à mentir pour colorer l’opinion, quitte à tout renier de leur humanité.
    Pour obtenir que le poste de présidence de la BCEAO, uniquement dévolu à la Côte d’Ivoire, soit tournant, Wade a théorisé et appliqué que tous les postes des institutions panafricaines soient tournants. Et il a commencé par les postes du Sénégal. Le plus cynique dans ce travail de la presse des 100, c’est que lorsque Wade menait le combat pour que le Sénégal puisse avoir le poste de présidence de la BCEAO, il n’avait pas que seulement la Côte d’Ivoire contre lui, il avait aussi et surtout contre lui la sinistre presse des 100 sénégalaise qui manipule aujourd’hui. Et le cynisme est tel que ce sont ceux qui combattaient Aguibou Soumaré, hier, parce qu’il était soutenu par Wade, qui le soutiennent aujourd’hui parce, cette fois, c’est Macky qui le soutient.

Les commentaires sont fermés.