Voici les premiers signes de l’AVC que vous devez connaître et partager !

Avec l’âge, le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) augmente, mais il ne faut pas croire que les plus jeunes sont à l’abri. Par conséquent, quel que soit votre âge, vous devez apprendre à détecter les symptômes précurseurs. Voici les plus courants.

Qu’est-ce qu’un AVC ?

L’accident vasculaire cérébral est une défaillance de la circulation sanguine au niveau d’une partie du cerveau. Lorsque la circulation à l’intérieur ou vers le cerveau  est défaillante, un vaisseau sanguin peut s’obstruer (infarctus cérébral ou AVC ischémique) ou éclater, entraînant une hémorragie au niveau de cet organe (AVC hémorragique).

Quels sont les principaux facteurs de risque d’AVC ?

– L’hypertension artérielle
– L’âge
– Le diabète
– La consommation de tabac
– La consommation d’alcool
– Certaines maladies cardiaques

Troubles ou perte de la vision

Avoir des troubles ou une perte de la vision peut être un signe d’accident vasculaire cérébral imminent. Selon les statistiques, au Royaume-Uni, 44% des personnes qui ont souffert d’un AVC ont eu une perte de la vision juste avant l’attaque.

Des épisodes de vertiges et de céphalées

Selon David Newman, médecin et professeur au département de neurologie de l’Université Hopkins, les vertiges représentent un signe précurseur d’AVC, en particulier chez les femmes de moins de 45 ans. Donc si vous avez des étourdissements, des vertiges ou des céphalées, consultez votre médecin immédiatement.

Les troubles du langage

Les troubles du langage sont un des signes les plus courants d’AVC. Ce symptôme se caractérise par une difficulté à parler et à se faire comprendre et par une confusion soudaine.

La faiblesse musculaire

La faiblesse musculaire peut entraîner une paralysie de certains membres, notamment les bras et les jambes. La paralysie est liée à la partie du cerveau susceptible de développer un AVC.
Faites un test rapide : étendez vos bras  vers l’extérieur, les paumes vers le haut pendant 10 secondes. Si un bras tombe, cela indique une faiblesse musculaire.

Une douleur ou paralysie au niveau du visage

Une douleur soudaine d’un côté de votre visage peut être un symptôme possible d’accident vasculaire cérébral. De même, si vous sentez un côté de votre visage faible ou presque paralysé, consultez immédiatement votre médecin.

Des maux de tête et migraines

Les maux de tête et les migraines très douloureuses sont un des signes les plus communs d’accident vasculaire cérébral. Une étude réalisée sur 588 bénévoles a démontré que les personnes qui ont eu d’intenses maux de tête avant un AVC sont majoritairement des jeunes ayant des antécédents médicaux de migraines. Si vous rencontrez ce problème, vous devez immédiatement faire une IRM.

La fatigue

Des études ont montré que chez les patients ayant subi un AVC ischémique (lié à l’obstruction d’une artère cérébrale), les femmes étaient plus sujettes à l’épuisement, la confusion et la fatigue.

Le hoquet

Si vous avez constamment le hoquet, cela peut indiquer un signe d’AVC altérant le centre respiratoire au niveau du cerveau.

Essoufflement et palpitations

L’essoufflement soudain lors d’un accident vasculaire cérébral se produit à cause d’une difficulté à respirer. Des palpitations cardiaques et une fréquence cardiaque rapide en raison du manque d’oxygène peuvent également apparaître. Ce symptôme est prédominant chez les femmes, mais ne doit pas être ignoré par les hommes aussi.

Généralement, pour prévenir l’AVC, il faut adopter une alimentation saine et équilibrée, et faire du sport régulièrement. En outre, vous devez améliorer votre mode de vie, garder la ligne et éviter la cigarette et l’alcool.