Violente sortie des responsables du Grand Parti contre Macky…Ils fouillent dans la fortune du Président

Quand L’hôpital se moque de la charité !
C’est avec émoi que j’observe des Rufisquois, soi-disant appartenir à l’APR, s’attaquer à un noble citoyen en la personne du président Malick Gakou. J’ose dire que de nobles fils de Rufisque tels que Abdoulaye Sadji et Ousmane Socé Diop ne se reconnaitront jamais dans ce discours machiavélique tiré des bas-fonds de l’indignité, loin de la rigueur morale, loin des valeurs et éthiques Rufisquoises. Macky et ses ratons laveurs ont trahi Rufisque. Au lieu de se distinguer dans le verbiage inutile, allez demander à votre secrétaire général Macky Sall qu’en est-il des promesses qu’il avait faites aux Rufisquois sur les secteurs prioritaires concernant l’assainissement, l’érosion côtière et l’avancée de la mer, la voirie classée, l’aménagement et l’extension de la ville, l’éducation, la formation professionnelle et l’emploi, l’économie locale, le patrimoine historique et culturel de notre chère ville et enfin la santé et le sport. Qu’en est-il de la Corniche promise par Macky Sall aux Rufisquois ? Pour rappel, dans le cadre du projet de budget 2011, l’État du Sénégal avait prévu un crédit de 6 milliards dans le cadre du BCI pour l’assainissement de Rufisque et on avait observé sur le terrain un démarrage de travaux portant sur la réhabilitation, la couverture et l’aménagement de l’exutoire du canal de l’ouest et du canal Bodin, la construction du canal central et du canal de Diokoul. Cela voudrait dire que le gouvernement de Wade avait entrepris la réalisation du volet eaux pluviales de la phase 1 (programme d’urgence) du PDA. Donc s’il vous plait dans l’attente d’une réponse ne mettez pas cela dans l’actif de votre secrétaire général Macky Sall. Dites aux Rufisquois, en toute objectivité, entre votre secrétaire général Macky Sall et le président Malick Gakou laquelle de ces deux personnalités politiques doit être traduite devant la CREI ou l’OFNAC ? Il appartient à votre secrétaire général Macky Sall de nous dire comment il a acquis son immense patrimoine immobilier estimé des milliards entre 2002 et 2006 alors qu’avant l’alternance de 2000 il peinait à payer son loyer de quatre-vingt-dix mille (90.000) francs cfa dans le quartier Dieupeul Dérklé. Il lui appartient également de nous dire qu’est-ce qu’il a fait des sept milliards de Taiwan malgré les interpellations d’Idrissa seck et les interrogations des sénégalais il refuse d’y mettre la lumière. Son parc automobiles de trente-cinq voitures reste une énigme pour les sénégalais. Au lieu de s’attaquer au président Malick Gakou dites à votre secrétaire général Macky Sall que l’économie Rufisquoise est en décadence totale et il avait fait des promesses de redressement. Le candidat Macky Sall s’était engagé à aménager et équiper les deux aires de transformation des produits de la pêche de Bata , à augmenter les unités de conservation du quai de débarquement de Ndéppé, et à mettre en place des programmes de renforcement de capacités et de financement au profit des acteurs de la pêche. Aujourd’hui nos valeureux pécheurs ont perdu tout espoir. Le site maraîcher de Lendeng d’une superficie de 57 ha au nord/est de la commune d’arrondissement de Rufisque-Est accueillait 124 exploitations agricoles, avec 248 personnes employées et 16 espèces de légumes cultivés sur 70% de la surface, était confronté à des contraintes de sécurité foncière pour les producteurs et à des difficultés d’accès à l’eau. Le candidat Macky Sall s’était engagé en cas de victoire à faire immatriculer la partie du site dans le domaine national au nom de l’État et à l’affecter sous forme de bail agricole aux producteurs. Aujourd’hui la boulimie foncière d’Oumar Gueye sous le regard complice de Macky Sall est passée par là et bonjour le chômage de nombreux Rufisquois qui y gagnaient leur vie. La réhabilitation de notre lycée d’excellence Abdoulaye Sadji promise par le candidat Macky Sall est aujourd’hui rangée dans les oubliettes.
Si c’est ça la part de Rufisque dans le PSE, comprenez donc que le président Malick Gakou à raison, de dire que le PSE n’arrivera pas à bout de nos souffrances.
Saliou Sonar Diouf Responsable du Grand Parti à Rufisque