VIH : 35 nouveaux cas de séropositifs décelés à Sokone…

« Le nombre de nouveaux cas est un peu alertant à Sokone. La revue de 2014 a montré 94 nouveaux cas et rien qu’en fin trimestre 2015, on est déjà à 35 cas », a déclaré Magatte Ndoye Ndiaye de la Division de lutte contre le Sida et des IST du ministère de la Santé et de l’Action sociale.
« Cela veut dire que si la tendance se maintient, en fin d’année, on peut arriver à plus de 100 cas », a-t-il dit au cours du bilan trimestriel de la lutte contre le Sida.
Selon lui, ce chiffre « est un peu alarmant et des mesures correctrices, des stratégies préventives doivent être mises en œuvre dans cette localité pour anéantir ce fait avant qu’il ne soit un peu tard ».
M. Ndiaye a par ailleurs signalé la disparition de dix patients perdus vue dans la localité. « Il y a beaucoup de confusion et d’incompréhension sur le concept de perdu de vue. La notion perdu de vue, c’est un patient qui, au courant de son suivi, rate ses rendez-vous au moins un mois pour les patients qui sont sous ARV », a-t-il toutefois ajouté.
« Par rapport à cela, c’est vrai que le prestataire doit faire quelque chose pour retrouver ces dix perdus de vue mais également les associations PVDIH sont davantage interpellées. Il faut également une implication des assistants sociaux », a souligné ce responsable.
« Beaucoup d’amélioration sont en train d’être observées sur le terrain, même dans le reporting des données VIH, si on se réfère aux années antérieures », a relevé Magatte Ndoye Ndiaye.
« Aujourd’hui, nous avons assisté à une complétude de données très satisfaisante de 91, 89% et nous espérons que cette lancée va se poursuivre au sein de toutes les structures de prise en charge médicales », a-t-il fait savoir.