Une société russe met la vie des populations en danger

Un fait inédit est train de se passer dans la région de Dakar sans que les autorités ne prennent de sérieuses mesures pour mettre un terme à ce grand banditisme environnemental. Il s’agit d’une usine de transformation halieutique pilotée par des Russes. Selon nos sources, ces derniers, protégés par un groupe d’autorités de ce pays, déversent jour et nuit des déchets toxiques dans un puits traditionnel transformé par l’exploitant en fosse. Le Laboratoire d’analyses et d’essais de l’Ucad, qui a réalisé un test, révèle une forte présence de taux d’azote.
Selon une enquête réalisée par nos confrères de Rewmi Quotidien, auprès de plusieurs personnes de la société AtlantickSea Food, une « bombe » écologique est en train d’être créée sans que personne ne pipe un mot. Un tour aux alentours de l’usine nous a permis de constater les activités malsaines de cette société de transformation halieutique. Cette société, sur les images que nous avons prises, déverse 24/24 ses eaux usées et toxiques dans un petit puits, utilisé comme une fosse septique. Ce puits est rempli, depuis des mois ; pis l’eau toxique qui dégage des odeurs nauséabondes est déversée dans les champs proches de l’usine.Le Laboratoire d’analyses et d’essais, de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), à qui on avait confié l’analyse de ces eaux usées de la société AtlantickSea Food SA, révèle dans son rapport du 15 mars 2016, que l’échantillon présente un fort taux d’azote. Par conséquent, le laboratoire avait recommandé à la direction AtlantickSea Food de faire un pré-traitement avant l’évacuation des eaux sous peine de contaminer la nappe et l’environnement.

Rewmi