Une jeune élève tombe et meurt pendant le cours d’éducation physique

Dans la famille de Fatou Kiné Diop, élève en classe de cours élémentaire première année (CE1), à l’école élémentaire de Méouane, département de Tivaouane, c’est l’émoi et la consternation. Et pour cause, la fille est décédée hier en pleine séance d’éducation physique. Joint au téléphone, le directeur de l’école, Pathé Diop, explique que la fille a eu un malaise au cours de la leçon. Elle est subitement tombée avant d’être transportée au poste de santé où l’infirmier-chef de poste n’a pu que constater le décès. Suite au premier examen du corps, l’infirmier-chef de poste a diagnostiqué une mort par arrêt cardiaque. Aussitôt, le procureur de Tivaouane, l’Inspecteur de l’Education et de la Formation (Ief) ainsi que le commandant de la brigade de gendarmerie de Mboro se sont rendus à Méouane, mais pour constater le drame.
Ordre a été donné par le procureur pour l’évacuation du corps à l’hôpital Sérigne Abdoul Aziz Sy Dabakh, pour un examen plus approfondi, afin de déterminer avec plus de précision les causes du décès. Ce deuxième examen a confirmé l’infirmier-chef de poste de Méouane, c’est-à-dire une mort naturelle par arrêt cardiaque. Selon la famille, la petite Fatou Kiné Diop avait une santé très fragile. D’où la nécessité des visites médicales à l’école, pour déterminer les élèves aptes à faire l’éducation physique. Après les examens appropriés à l’hôpital Abdoul Aziz Sy Dabakh de Tivaouane et après tous les constats d’usage, le corps de Fatou Kiné Diop été remis à la famille aux fins de l’inhumation qui a eu lieu dans soirée d’hier au cimetière de Méouane. Elle a été accompagnée, à sa dernière demeure, par ses parents et voisins, mais aussi par les membres de l’équipe pédagogique, encore sous le choc