Une diversité de sujets au menu des quotidiens du jeudi

Plusieurs sujets allant de la politique aux faits divers, en passant par l’économie font la Une des quotidiens parus jeudi.

«20 ans de gestion du Parti socialiste : Tanor, comptes et mécomptes d’un intendant», titre L’Observateur.

Le journal note que «ses fidèles parlent d’un homme de consensus, courtois et pondéré», alors que «ses détracteurs le présentent comme un homme de clan».

Nos confrères nous apprennent que «les quotas de correction» ont permis au SG du Ps, Ousmane Tanor Dieng, «de mettre les structures du parti dans sa poche».

«Elections législatives en 2017, présidentielle et locales en 2019 : Le Sénégal en perpétuelle campagne», titre Sud Quotidien.

Le quotidien Direct-Info affiche le rétroviseur du référendum du 20 mars 2016 avec la défaite de l’Alliance pour la République (Apr, au pouvoir) à Touba (capitale du mouridisme), et dissèque «les véritables raisons du Non de Touba».

Selon le journal, «Moustapha Cissé Lô (est) l’arbre qui cache la forêt». «Arrestation de Cheikh Béthio Thioune et de Serigne Assane Mbacké : La goutte d’eau qui a fait déborder le vase».

A sa Une, EnQuête parle des poursuites du ministère public contre Aïda Ndiongue et fait état d’ «une bataille si âpre…».

Nos confrères informent que depuis le 13 juillet2013, Aïda Ndiongue se débat dans deux procédures pendantes devant les juridictions ordinaires et une troisième devant la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei).

«Karim Wade, Aïda Ndiongue, Samuel Sarr : Que cachent les poursuites contre ces milliardaires du Pds ?»

Traitant du blocus de la transgambienne, La Tribune donne la parole à Cheikh Ndiaye Téranga de l’Union des groupements de chauffeurs, qui demande : «Macky n’a qu’à nous laisser nous occuper de Jammeh. On doit aller jusqu’au bout avec la Gambie».

«Absence des voisins au défilé du 4 avril, blocage de la transgambienne…Macky isole le Sénégal», titre Walfadjri.

Sur la revalorisation et la mensualisation des pensions de retraite, Le Soleil informe que «Macky Sall demande l’ouverture des concertations» et prône l’évaluation du Pacte de stabilité sociale et d’émergence économique.

En exclusivité, Le Témoin parle de cette «promotion historique» faite au Chef d’Etat6major général des armées (Cemga), Mamadou Sow. «Cinq étoiles pour Nogass», titre le journal, informant que «le président de la République l’a nommé hier Général d’armée», mais que «jamais, en 56 ans ce grade n’avait été attribué».

De son côté, Le Populaire s’intéresse à ce meurtre à Raleigh en Caroline du Nord où «un Sénégalais a tué sa femme et sa fille de deux ans».

Le journal s’interroge : «El Hadj Diop a-t-il tenté de ses suicider, après avoir mis fin à la vie de son épouse Aminata Dramé et d son bébé Fatim Diop ?»

Le Quotidien poursuit l’affaire des «Panama papers» pour traiter des finances offshore de Karim et Mamadou Pouye, présentés comme un «duo du paradis».

«Les swissleaks sénégalais pires que les Panama papers : 309 comptes pour 188,6 millions de dollars planqués. L’un des comptes affichait à l’époque 35,5 millions de dollars» écrit Libération à sa Une.

Dans Le Populaire, l’économiste Mounirou Ndiaye réagit aux Panama papers et estime qu’ «il faut traquer tout argent comme cela se fait en occident».