Une diversité de sujets à la Une des quotidiens du vendredi

La presse du vendredi propose un menu varié, allant de la politique aux faits divers, en passant par l’économie.

Sur le dialogue national du 28 mai, Walfadjri écrit que «Macky Sall est cloué au pilori» par les acteurs qui jugent la date très proche.

«Dialogue national : Le camp du Non (au référendum du 20 mars 2016) sera peu disposé», note Rewmi.

De son côté, L’Observateur donne «les clés et code de l’appel de Macky».

«Position : Politiques, religieux, société civile…répondent présents. Contenu : Education, santé, justice, sécurité…Ces sujets à polémique. Finalité et attente : Un consensus et des solutions de sortie de crise», détaille le journal.

Pour recouvrer définitivement son groupe parlementaire, Direct-Info révèle que «Wade a écrit à Moustapha Niasse (président de l’Assemblée nationale)».

Une information que semble confirmer Le Quotidien, dans lequel journal Fada n’exclut pas de rendre au Pds son Groupe parlementaire.

Selon La Tribune, «Fada (est) indésirable à l’Assemblée nationale» parce que le Parti démocratique sénégalais (Pds) a déposé une lettre d’exclusion contre lui, après la création de son parti politique.

Le Quotidien poursuit le débat sur la vente de la viande d’âne à Dakar et s’entretient avec Talla Cissé, Dg de la Société gestion des abattoirs du Sénégal (Sogas).

«Talla Cissé abat l’âne», titre le journal, relayant ainsi les propos du Dg de la Sogas qui précise que «les malfaiteurs mélangeaient la viande d’âne et d bœuf désossée».

«Banlieue de Dakar : La viande d’âne installe la psychose. Des bouchers accusent des responsables des abattoirs», écrit Le Populaire à sa Une.

«La viande d’âne est mélangée et vendue au +forox caaya+», affirme Talla Cissé dans EnQuête.

Dans L’As, le service de l’élevage révèle que «55 tonnes de viande d’âne sont en circulation à Dakar».

Revenant sur le Conseil interministériel d’hier, Le Soleil note à sa Une que «234.260 emplois ont été créés de 2012 à 2016» au Sénégal.

«Les chiffres du Gouvernement sur l’emploi-Macky Sall a créé 234.260 emplois sur un objectif de 500.000», écrit Le Populaire.

Pourtant, Walfadjri note que «l’Etat avoue son échec» car, le Gouvernement et le secteur privé n’ont créé que 5% des nouveaux emplois.

Sud Quotidien parle de l’accès à l’eau potable et à l’insalubrité dans les ménages et les qualifie de «pesanteurs contre l’émergence».

«1,062 million de Sénégalais boivent une eau souillée, et 3 millions sont privés de système d’assainissement», expliquent nos confrères.

Pendant ce temps, EnQuête révèle que «650 milliards (sont) en souffrance» à case de contentieux bancaires. Selon le journal, les conflits représentent 20% du bilan total 2015 du secteur bancaire.