Une diversité de sujets à la UNE des quotidiens du vendredi

Des sujets relatifs au séjour du président de la République, Macky Sall, dans la banlieue dakaroise, où il a présidé mercredi un Conseil des ministres délocalisé, et poursuivi hier son agenda, à la politique et à l’économie, sont traités par les quotidiens parus vendredi.
«Infrastructures et assainissement-Les grands chantiers de l’Etat dans la banlieue», titre Le Soleil, soulignant que 150 milliards f cfa sont dégagés pour réhabiliter la route des Niayes.

Selon le journal, 17 nouveaux collèges seront construits dans la banlieue, et qu’un important projet d’assainissement des eaux usées a été lancé hier par le Chef de l’Etat à Dalifort et à la Cité Soleil.

«Projet d’appui-Macky veut mettre à niveau des infrastructures scolaires», écrit La Tribune.

Traitant des visites, inaugurations, et lancements…par le Chef de l’Etat, Le Quotidien constate que «Macky inonde la banlieue de promesses».

De son côté, Le Populaire insiste sur le lancement de la réhabilitation de la route des Niayes et indique que «Macky en guerre contre les charcuteurs des routes».

«On ne peut pas mettre autant de milliards sur nos routes et laisser les gens les détruire», affirme Macky Sall dans le même journal.

Selon EnQuête, dans la banlieue depuis mardi, «Macky continue de distribuer des milliards».

Pendant ce temps, L’Observateur qui plonge «dans l’ambiance des audiences nocturnes de Macky Sall», revient sur la décision du Gouvernement de restituer le Stade Assane Diouf à la jeunesse, le qualifiant au passage d’un «autre protocole de Rebeuss».

«Les promoteurs brandissent le protocole d’accord signé avec l’Etat. 10 milliards f c fa investis par les Chinois», informe L’Obs.

«Plan Dakar Emergent-Les 1800 milliards divisent la classe politique», lit-on à la Une de Sud Quotidien.

En politique, La Tribune note que «l’arrogance étend ses tentacules» car, «le maire de Réfane échappe à un assassinat».

Selon Le Populaire, son véhicule a essuyé des tirs sur l’autoroute à péage, poussant La Tribune à préciser que le tir provient du cortège d’une haute personnalité.

«En route pour les législatives-Macky prépare un remaniement mais maintient Dionne. Des ministères nouveaux créés dans la perspective du Plan Sénégal Emergent», détaille Rewmi à sa Une.

Parlant de ces législatives de 2017, Le Quotidien donne les «pommes de discorde» que sont l’augmentation du nombre de députés et le mode désignation des élus de la Diaspora.

L’enquête sur les incidents à la maison du Parti socialiste, le 5 mars 2016, se poursuit dans Le Populaire qui informe que «des proches de Khalifa Sall (sont) entendus pendant 6 h».

Le journal précise qu’il s’agit de Bira Kane Ndiaye (Directeur de Cabinet de Khalifa Sall, maire de Dakar) et de Palla Samb (maire du Point E). «Venu soutenir ses lieutenants, Khalifa Sall estime que leur seul tort, c’est d’être proches de lui», ajoute Le Populaire.

«Ses bras droits entendus par la police-Khalifa Sall dans le viseur de la DIC», titre Walfadjri.

Toutes choses qui font dire à L’As que «l’étau se resserre autour de Khalifa».

Parlant d’économie, EnQuête s’intéresse à l’exploitation du gaz entre le Sénégal et la Mauritanie, faisant état d’un «temps des conciliabules».

Nos confrères informent que «les deux pays vont prendre une décision finale d’investissement en septembre 2017», et que «1004 milliards m3 de gaz sont attendus dans les 30 prochaines années».

«Acquisition d’Airtel Sierra Leone par la Sonatel-Le coaching gant de Macky Sall», apprend-on dans Le Témoin.