Un projet solaire de 41 millions d’euros au Sénégal

Le capital-investisseur français Meridiam vise un deuxième projet dans l’énergie solaire au Sénégal. A peine l’accord de financement de la Centrale solaire Senergy I (30 mégawatts) d’une valeur de 43 millions d’euros a été bouclé que Thierry Déau, patron du groupe français Meridiam, ambitionne de ficeler un second projet d’énergie solaire au Sénégal. Selon «Jeune Afrique», le capital-investisseur spécialisé dans les infrastructures s’allie au constructeur Eiffage dirigé par Gérard Senac, pour construire une centrale solaire de 21 MW pour environ 40 millions d’euros à Mérina Dakhar, au nord de Dakar. Les deux entreprises finalisent le rachat du projet à son développeur initial, la société Tenergie, dont la filiale locale est dirigée par l’ancien ministre de la Santé Abdou Fall. Le Groupe français Meridiam qui compte plus de 3 milliards de dollars d’actifs a financé une quarantaine de projets depuis sa création en 2005. En 2014, le groupe, spécialisé dans les investissements en Europe et en Amérique du Nord, a mis le cap vers l’Afrique en 2014 avec la création de Meridiam Infrastructure Africa Fund, qui vise huit à dix investissements sur une sur une quinzaine d’années sur le continent notamment dans l’énergie, l’éducation, les transports ou encore de la gestion de l’eau.