Un prisonnier meurt une semaine avant sa libération

A une semaine de son élargissement, le détenu Amadou Ndiaye, domicilié à Dahra, au quartier Angle l’Islam, est décédé, hier, à l’hôpital Amadou Sakhir Mbaye de Louga des suites d’une courte maladie. Selon nos capteurs, le détenu âgé de 56 ans était malade depuis une semaine. Ce qui avait poussé les responsables de la Maison d’arrêt de Louga à l’extirper de la prison pour l’interner à l’hôpital régional de la ville afin qu’il reçoive des soins médicaux. Malheureusement, il ne purgera pas totalement sa peine d’emprisonnement de 3 mois. Car la grande faucheuse est passée entre temps. Sa dépouille a été remise à sa famille établie à Dahra. Le défunt a été inhumé dans l’après-midi, vers 17 heures, au cimetière de Nguenène, dans l’agglomération de Dahra. A en croire nos capteurs, Amadou Ndiaye était en détention pour usage et détention de chanvre indien depuis le 18 mars dernier. Il laisse derrière lui une femme et une dizaine d’enfants.