Un nouveau contingent de 1961 soldats pour le 12ème bataillon

Le commandement du douzième bataillon d’instruction des armées sénégalaise a procédé à la présentation au drapeau du nouveau contingent constitué de 1 961 jeunes soldats, jeudi, à Saint-Louis

Ces soldats du nouveau contingent du douzième bataillon, comptant en son sein quarante-neuf filles, ont effectué des séances de démonstration de maniement d’armes ponctuées d’une parade bien maîtrisée.

La cérémonie s’est tenue au centre d’instruction militaire du camp de Dakar-Bango, en présence du commandant de la zone militaire numéro 2, le colonel Henry Diouf, et d’autres autorités militaires du nord du pays.

« Ce nouveau contingent du douzième bataillon revêt un caractère particulier lié au fait que nous étions tenus de présenter le drapeau avant qu’ils ne partent à Dakar pour participer au défilé militaire du 4 avril », a déclaré, à des journalistes, le lieutenant-colonel David Diawara, commandant du douzième bataillon d’instruction.

« Habituellement, les soldats passent près de quatre mois, mais cette fois-ci, nous avons été obligés de présenter le drapeau après trois mois d’instruction pour leur permettre de participer au défilé de la fête nationale », a-t-il souligné.

« Nous avons la chance de voir les résultats de ce que nous faisons avant que les jeunes soldats ne partent. Ce que nous avons vu en terme de défilé et de maniement des armes témoigne de l’important travail abattu par les cadres du douzième bataillon d’instruction », a fait valoir le commandant Diawara.

« La formation a été difficile, mais nous avons pu l’effectuer en toute dignité. Ça a été difficile mais nous le savions avant de venir ici. Nous avons décidé de servir notre pays, c’est pourquoi nous avons subi ces épreuves en toute dignité’’, a indiqué Aldiouma Ndiaye, soldat de deuxième classe, membre du nouveau contingent.

« Nous avons décidé de nous engager dans l’armée pour servir notre pays et nous avons reçu une formation qui nous permet de participer à la paix et à la sécurité de notre pays », a-t-il indiqué.