Un enterrement en pleine nuit à Pikine fait polémique…La police débarque

Dans la nuit du jeudi 1er au vendredi 2 octobre 2015, lorsqu’un groupe de personnes s’est présenté aux cimetières de Pikine pour procéder à l’enterrement d’un défunt, riverains et jeunes qui montent désormais la garde aux alentours des cimetières s’y sont vivement opposés, craignant un autre coup fourré, avec la récente exhumation du cadavre d’une dame dans ces mêmes lieux. Après de vives discussions, la police de Pikine, alertée, est arrivée sur les lieux et a pu savoir que le défunt est un Sénégalais mort en Europe dont les parents ayant le corps, ont décidé de l’enterrer de nuit. Ils détenaient tous les papiers, notamment l’acte de décès et l’autorisation et le permis d’inhumer. Après vérification, la police a autorisé l’inhumation du défunt.