Trois pêcheurs d’une même famille disparus au large des côtes gambiennes

Disparus aux larges des côtes gambiennes, depuis lundi 7 mars dernier, trois pêcheurs, membres d’une même famille, restent introuvables. Une nouvelle qui a suscité l’émoi et la consternation dans la localité de Sendou. Malgré les multiples recherches entreprises par les gardes côtes gambiennes, Babacar Diaw (22 ans), Oumane Sylla (16 ans), et El Hadji Ndao sont toujours portés disparus. « C’est ce  lundi, vers les coups de 4 heures du matin que la pirogue de mes neveux a embarqué, malgré les patrouilles des gardes côtes gambiennes à Tandja, les recherches restent à ce jour  infructueuses », témoigne Atoumane  Guèye, capitaine de bateau et oncle des disparus. Toutefois, il renseigne que le filet qui était embarqué par l’équipage, a cependant été retrouvé en mer faisant ainsi croire à un chavirement.

Ayant pris le large lundi, ce n’est que le mercredi 9 mars que les familles Diaw et Sylla résidentes à Yenne ont été averties par le capitaine de cette pirogue qui a reconnu par ailleurs que la pirogue était équipée de Gps et de gilets de sauvetage. « L’embarcation des trois pêcheurs n’est toujours pas revenue », a informé Gorgui Ndiaye Sylla le propriétaire de la pirogue. Atoumane Guèye, l’oncle de deux des trois navigateurs reconnaît cependant le risque encouru en allant en mer dans ces piètres conditions auxquelles s’ajoute le climat peu propice ces temps-ci. Désemparés après cette disparition, les membres de ces familles disent garder espoir quant à une hypothétique découverte. A Yenne, localité où l’activité principale reste la pêche, les populations disent garder espoir que les trois pêcheurs disparus soient retrouvés sains et saufs.