Toussaint Manga entame une grève de la faim en prison…Il se bat pour lui et les « pères de familles » incarcérés

Le patron de l’Union des jeunesses travaillistes libérale (Ujtl) s’est confié à des gens qui sont allés lui rendre visite à la prison du Cap Manuel. Ces derniers rapportent, dans les colonnes de “La Tribune”, que Toussaint Manga a décidé d’entamer une grève de la faim.
“Il (Le procureur) peut me garder en prison aussi longtemps qu’il le souhaitera. J’ai la foi, le courage, l’endurance et le sens de l’honneur pour supporter toute sorte d’injustice. Mais de grâce qu’il libère les autres. J’ai des remords en voyant des pères de famille restés en prison de manière injuste, laissant leurs progénitures dans le désarroi”, déclare le jeune libéral, selon des confidences rapportées par “La Tribune”.
Selon Toussaint Manga, “le parquet a mis le coude sur leur dossier sur instruction de sa hiérarchie afin de les maintenir le plus longtemps possible en prison”. “Le délai de traitement de notre dossier tel que prévu par la loi est expiré. Au lieu des 15 jours réglementaires, le parquet a gardé notre dossier pendant 3 mois. Devant cette injustice flagrante, j’entamerai une grève de la faim dès le début de la semaine jusqu’à ce que nous soyons rétablis dans nos droits. Ils n’ont qu’à nous juger pour éclaire la lanterne des Sénégalais. Macky n’avait pas besoin de toute cette gymnastique pour me mettre en prison en sacrifiant d’autres personnes. Que Macky arrête de m’envoyer des émissaires en prison, car je ne négocierai jamais ma libération. Je n’ai aucun compromis à faire pour être libre”, peste le jeune libéral.
Seneweb