Taxi sur la passerelle…Les taximen se sentent jetés en pâture

Face à la presse hier, après le verdict du procès de Ousseynou Diop, le syndicat des taximen regrette le fait qu’ils soient jetés ne pâture depuis le passage du célèbre conducteur de taxi sur la passerelle. A l’en croire, depuis cet acte, les taximen sont traités de tous les noms d’oiseau. Cette attitude des Sénégalais à leur endroit, d’après eux, a poussé un député à agresser récemment un taximan. Aussi, disent-ils, c’est pour cette raison qu’un gendarme n’a pas hésité à dégonfler les pneus d’un taxi après s’être disputé avec le chauffeur. Les taximen sont également très en colère contre leur ministère de tutelle qui avait saisi la justice pour faire arrêter Ousseynou Diop. Pour eux, le ministre devait soutenir les taximen en tant que
tutelle. C’est pourquoi, les taximen réclament tout simplement à ce que le ministère soit scindé en deux, à savoir un département des Transports et un autre chargé des Infrastructures.