Tamba : situation de la bonne gouvernance, les populations invitées à se prononcer

C’est dans le cadre du NEPAD que des chefs d’Etats et de gouvernements des pays africains ont crée en 2003 le Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs(MAEP). Il s’agit alors de l’amélioration de l’état de la gouvernance en Afrique. Et donc selon Abdou Karim Lô, secrétaire permanent du MAEP, il n’y a point de développement sans une bonne gouvernance dans tous les domaines de la vie. Il a fait savoir, lors d’un atelier sur des consultations citoyennes initiées par son organisation tenu ce jeudi 17 septembre 2015 à Tamba que « les populations doivent se prononcer librement sur la question ». Il a aussi signifié que notre pays a seulement mis en place un dispositif institutionnel en 2014 avec l’avènement de Macky Sall. Notamment par la mise en place de la commission nationale de gouvernance chargée du pilotage et de l’administration du processus d’auto-évaluation en matière de gouvernance. Dans ce même ordre d’idée, des consultations citoyennes consistant à organiser des foras dans tout le pays seront organisées pour recueillir les avis et les opinions des populations en ce qui concerne la gouvernance. Ainsi un questionnaire est déjà conçu et comprend près d’une cinquantaine de questions qui vont être posées aux populations qui seront appelées à donner leurs avis sur la situation de la gouvernance de manière générale dans le pays mais plus spécifiquement sur 4 thématiques retenues par le MAEP. Des questions relatives à la démocratie et à la gouvernance politique, sur la gouvernance économique, celle des entreprises et enfin sur le développement socio-économique.

Sadio SOUMARE à Tamba pour xibaaru.com