Tamba : lutte contre les MGF, 86% de filles mutilées

Le pôle régional de Tambacounda du Groupe pour l’Etude et l’Enseignement de la Population(GEEP), s’est lancé dans une vaste campagne de sensibilisation et de lutte contre les Mutilations Génitales Féminines (MGF). Pour se faire, ce sont surtout les jeunes qui sont visés par cette campagne. Puisque les MGF sont des pratiques culturelles et des opérations ou des blessures qui modifient une partie ou la totalité des organes génitaux féminins, le pôle régional s’est alors engagé dans la lutte contre ce type de fléau moult fois séculaire qui existe malheureusement encore dans certaines contrées de la région de Tambacounda. Il a été fait cas que la région de Tambacounda est la 3e derrière Kolda et Matam où cette pratique néfaste continue de faire rage avec un taux de prévalence de filles mutilées de 86%. Taux qui fait froid dans le dos. Mademba Ndoye, coordonnateur du réseau national des clubs EVF/GEEP de préciser qu’il existe plusieurs poches de résistance dans la région. Ce qui constitue, à ses yeux, une atteinte à l’intégrité corporelle des jeunes filles. C’est dire que le combat doit être engagé par tous pour un abandon total de cette pratique. Pour Mr Ndoye, il va falloir s’orienter vers les exciseuses et leur trouver des ressources afin qu’elles puissent totalement abandonner ces pratiques néfaste à la santé de femmes plus particulièrement des jeunes filles.

Sadio SOUMARE à Tamba pour xibaaru.com