L’opérateur de téléphonie Expresso épinglé

Dans son troisième avis trimestriel de 2016, la Commission de protection des données personnelles (Cdp) a épinglé l’opérateur de téléphonie mobile Expresso. La Cdp a pointé une « prospection commerciale non sollicitée et (un) non-respect du droit d’opposition ». Certains usagers s’étant plaints de l’ineffectivité de la fonction « Stop » de ladite campagne.
Expresso a été rappelé à l’ordre. La Cdp lui a rafraîchi la mémoire à propos de son obligation de respecter les conditions de la prospection directe contenues dans la loi n°2014-20 du 30 mai 2014.