SIDA, PALU ET TUBERCULOSE : LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE PROMET 13 MILLIARDS DE DOLLARS

La 5e Conférence internationale de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le Vih/sida, la tuberculose et le paludisme s’est achevée, samedi, à Montréal (Canada), sur l’engagement « ferme » de la communauté internationale à mobiliser les 13 milliards de dollars américains nécessaires pour vaincre ces trois maladies.


Les personnalités politiques, les bailleurs de fonds et les représentants d’institutions internationales qui étaient présentes ont pris, après d’âpres négociations, l’engagement d’aider au décaissement des 13 milliards de dollars US devant permettre d’en finir, à l’horizon 2030, avec le Vih/sida, la tuberculose et le paludisme.

Les plaidoyers menés par différentes personnalités politiques, des représentants de bailleurs de fonds, etc., parmi lesquels le président Macky Sall, le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Ban Ki-moon, l’informaticien américain Bill Gates et le ministre canadien du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau, ont ainsi porté leurs fruits.


L’informaticien et entrepreneur américain, Bill Gates, dont la Fondation Bill et Melinda Gates est le plus gros contributeur au Fonds mondial de lutte contre le Vih-sida, la tuberculose et le paludisme, a réitéré son engagement à revoir à la hausse sa participation à cette structure destinée à sauver des vies humaines.


L’un des pionniers dans le domaine de la micro-informatique a, lors de son intervention, donné le Sénégal en exemple, soutenant que son système mérite un appui conséquent des bailleurs de fonds.