Semaine départementale de la jeunesse…On plaide pour l’implication des jeunes au processus de paix

La semaine départementale de la jeunesse est ouverte hier Samedi à Bignona. L’occasion a été saisie pour faire des plaidoyers en faveur des jeunes. Les jeunes sont conscients de la place qu’ils doivent occuper, a indiqué Abdoul Khadry Gassama, président du conseil communale de la jeunesse de Bignona. Mr Gassama est convaincu que le développement du Sénégal est entre leurs mains. C’est pourquoi il a invité ses pairs, partout où ils se trouvent, à jouer pleinement leur rôle pour mériter la confiance et l’espoir que les autorités, en commençant par le chef de l’état, ont placés en eux.  Les autorités, quant à elles, invitent les jeunes à occuper la place qui est la leur dans les politiques de développement du Sénégal. Mais Le Maire de Bignona, Mamadou Lamine Keita, ira plus loin en déclarant ceci ; « mais pour nous jeunes de la Casamance, oui, nous jeunesse de la Casamance, nous ne serions jouer pleinement notre rôle sans un retour définitif de la paix. » Comme pour dire que la jeunesse doit aussi  être un acteur de la consolidation de la paix en Casamance. Abordant le thème choisi cette année à savoir « la citoyenneté des jeunes pour un Sénégal émergent », le Préfet de Bignona, Fary Seye a rappelé aux jeunes que sans leur implication, l’émergence recherchée par le PSE risque d’être compromise. C’est la raison pour laquelle, le nouveau directeur du CDEPS de Bignona, Arona Mané a invité sa jeunesse à s’ériger en bouclier face aux multiples fléaux pour un Sénégal émergent à tout point de vue. Le Président du conseil départemental de Bignona Mamina Kamara est le parrain.

 

L.BADIANE pour xibaaru.com     

1 Comment

  1. Mamina Kamara est un drôle de parrain. Il etait absent et ne s’est pas fait représenter. Sur le présidium il n’y avait que le préfet, le maire, le directeur du cedeps, la directrice du CRS et le représentant du commandant. Par respect aux jeunes du departement qui l’ont choisi comme parrain, Mamina Kamara aurait dû être là ou se faire représenter. On comprend pourquoi Bignona préfère toujours Lamine Keita à eux. Lui au moins se donne la peine d’être là où les populations l’attendent. Je suis étonné de constater que le journaliste de xibaaru n’ait pas relevé cette absence dans son article. Pait-être qu’il est un militant de l’apr.

Les commentaires sont fermés.