Saly : Un cambiste roule ses collègues dans la farine avant de disparaître avec leurs 8 millions

Un cambiste a réussi à flouer quatre de ses collègues en empochant 8 millions FCfa avant de disparaître. Aux dernières nouvelles, le cambiste, un certain Massèye Guèye, se trouve en territoire marocain pour tenter d’aller en Europe. La Brigade de Saly a ouvert une enquête.

Encore une affaire entre cambiste qui a tourné au vinaigre et qui risque de créer des effets collatéraux chez un cambiste qui a, depuis lundi dernier, perdu un peu la boule, bravant les véhicules qui roulent à vive allure sans inquiétude. Selon ses collègues, tous ses revenus sont englouti dans cette sordide affaire d’arnaque et il est impossible qu’il revienne à la réalité. Ce cambiste est bien connu des gens qui fréquente la station balnéaire. Pour ses collègues, Massèye Guèye, est un « siroumane » dans le métier et souvent, il sollicite auprès d’eux de l’argent pour effectuer des opérations de change pour satisfaire ses propres clients. Il n’y a jamais eu de problème entre eux, selon les cambistes qui avaient l’habitude de traiter avec lui. Durant des années, les choses marchaient comme sur des roulettes et Massèye Guèye faisait toujours le travail dans les règles de l’art, au grand bonheur de ses collègues.

Le jour du « deal », M. Guèye, qui avait mûri son plan, contacte quatre cambistes jusqu’à obtenir huit millions Cfa environ pour prétendument effectuer un change auprès d’un client. Comme à l’accoutumée, les choses se passaient normalement et les cambistes ont exécuté les demandes de Massèye Guèye. Le magot entre les mains, il sollicite les services d’un chauffeur de taxi qui fait cap sur la Mauritanie en passant par Rosso Sénégal. Entre temps, les cambistes commencent à s’inquiéter, car jamais Massèye ne s’était  absenté longtemps. Il était injoignable car ayant fermé son téléphone portable durant toute la période. Pour les cambistes, les choses devenaient de plus en plus claires et à l’unanimité, ils admettent un coup fourré de Massèye Guèye qui s’est volatilisé avec leur argent. Mais où? C’était l’éternelle questions des cambistes.

Nous avons appris que l’un d’eux, qui a plus d’argent, est sur le point de craquer et de perdre la raison. Avec son état, il aurait manqué à plusieurs reprises d’être heurté par les véhicules qui roulaient à vive allure sur la rue de la station balnéaire de Saly. Tandis que les questions sur le lieu de refuge de Massèye Guèye taraudaient les esprits, l’un d’eux recevait un appel téléphonique en provenance de la Mauritanie. Aux dernières nouvelles, le sieur Guèye se trouverait au Maroc où il tenterait de rejoindre l’Europe. Pour les cambistes, il n’y a plus de doute, Massèye est parti avec leur argent estimé à huit millions de nos francs. Ces derniers, les larmes aux yeux, sont allés narrer leur mésaventure aux hommes du commandant de brigade Jean Marcel Faye qui ont ouvert une enquête.

A Saly, ce type d’arnaque est courant entre cambistes. Il y a quelques année, plusieurs cambistes avaient perdu la somme de 90 millions Cfa. Deux Arabes avaient réussi à faire venir des cambistes dans leurs locaux pour des opérations de change. Mais au final, les deux hommes avaient réussi à laisser les cambistes avant de disparaître en emportant leurs 90 millions Cfa.

L’Observateur